Tapis berbères, le come-back

Pièce maîtresse des intérieurs marocains depuis des siècles, le tapis berbère a retrouvé un second souffle entre les mains des décorateurs d’intérieur, de tous les intérieurs, partout dans le monde.

Le renouveau du tapis berbère. Mis au placard ces dernières années, le tapis berbère a ressuscité, à la lumière des goûts vintage et osés. Cela s’explique essentiellement par les motifs de diverses géométries, le mariage brut des couleurs et ce penchant des tendances décoratives pour l’artisanal. Imposant une personnalité certaine à votre intérieur, cet accessoire se doit donc d’être pensé et réfléchi.

Tradition et modernité. Une question que vous pourriez vous poser est la pertinence d’un tapis aux apparences détonantes dans votre salon ou chambre aux styles contemporains. Oui pour l’audace, non au mauvais goût. La question se pose et la réponse est toute trouvée : cela dépend du tapis, et il y en a pour toutes les envies…

Tout en variétés. Les tapis berbères, bien que tous originaires de la même région du Moyen Atlas, sont fabriqués selon des procédés différents. Trois grands types émergent : le tapis Boucherouite qui offre les couleurs les plus vives et extravagantes ; le tapis Beni Ouarain qui se veut sobre et exclusivement bicolore ; enfin, le tapis Azilal qui représente un bon compromis entre les deux autres genres.

Conseil de pro. Le choix d’un tapis berbère doit être fait avec soin et attention selon la décoration de vos intérieurs. Notez cependant que les Beni Ouarain classiques, qui épousent généralement le mieux les salons modernes, sont déclinés à l’infini par les grandes maisons de tapisserie.