L’huile d’argan, l’or vert marocain

L’arganier, à l’état naturel, ne se trouve qu’au Maroc. Sa culture est  millénaire et les bienfaits de son fruit multiples.

L’arganier, tout un symbole                             

L’arganier, ou encore « l’arbre de fer » est une précieuse ressource car elle est rare. En effet, cet arbre ne pousse que dans un étroit triangle du territoire du sud-ouest marocain, entre Essaouira, Agadir et Marrakech. L’arganier supporte le sol aride, et les conditions climatiques difficiles. Ses racines plongent profondément dans la terre, et ses branches s’étendent haut dans le ciel, pour le plus grand bonheur des chèvres qui raffolent de ses fruits et n’hésitent pas à y grimper pour s’en délecter. Un véritable spectacle.  Ces fruits constituent d’ailleurs une véritable aubaine économique pour l’arrière-pays et les coopératives exclusivement féminines qui en extraient l’huile d’argan.

Mille vertus et une huile                                                             

L’huile d’argan ou « l’or vert » est extraite de main de maître dans les régions de l’Atlas. Et pour cause, cela  fait maintenant des siècles que l’huile y est connue pour ses vertus diététiques, pharmaceutiques et cosmétiques. L’huile d’argan hydrate en profondeur la peau, calmant irritations et démangeaisons. Elle peut être utilisée pour estomper rides et ridules. Redoutable contre l’acné et l’inflammation des boutons, elle agit aussi contre les cicatrices. Les traitements capillaires à base d’argan apaisent le cuir chevelu et réparent fourches et cassures. Les cheveux sont nourris, retrouvant éclat et douceur. L’huile d’argan est avant tout une huile de table. Un simple filet sur vos plats et vous voilà munis d’un remède naturel contre l’hypertension et l’augmentation excessive du cholestérol. Le goût relevé de noisettes constitue un délicieux argument supplémentaire en sa faveur.