Artisanat : La nouvelle frénésie

Des objets fabriqués par des confectionneurs sachant prendre le temps, des techniques authentiques, une histoire derrière chaque œuvre (…). L’artisanat renaît de ses cendres et le phénomène est mondial !

Aujourd’hui, la tendance est au « fait main » et même les petites imperfections des objets confectionnés sont mises en avant. Cette recherche de distinction par les consommateurs fait à la fois le bonheur des artisans et celui des designers qui dorénavant s’allient volontiers aux premiers.

Pas d’emprise des uns sur les autres, le jeu est à armes égales et respecte des valeurs telles que l’écologie, ou encore le travail équitable. Les matières premières sont naturelles et exploitées dans le respect de l’environnement, les revenus sont proportionnels aux efforts fournis et beaucoup d’artisans s’organisent dorénavant en coopératives à même de défendre leurs intérêts.

La maîtrise des prix, enjeu de l’artisanat haut de gamme

Mais qui dit objets précieux et équité, dit également coûts et prix élevés. En effet, les artisans utilisent davantage de matériaux nobles et usent de techniques pointues. Ceci se répercute forcément sur les prix des objets confectionnés. L’enjeu de l’artisanat actuel est celui d’une gestion habile de la production, qui serait à même d’établir des prix à la fois respectueux de l’ouvrage, de la propriété intellectuelle, et qui soient accessibles au plus grand nombre.