Jamais sans mon coach !

D’abord réservé au monde du travail, le coaching s’est très largement étendu à nos vies personnelles. Aujourd’hui, des coachs en tout genre ont envahi notre univers pour nous proposer « une vie meilleure », une vie où l’on atteindrait nos objectifs. Retour sur une tendance presque incontournable.

S’il connait plusieurs variantes, le principe du coaching reste le même : il s’agit d’encadrer une personne ou un groupe d’individus pour l’aider à atteindre un objectif.  Le coach n’est ni un consultant ni un conseiller, son rôle est de faire prendre conscience à l’intéressé des comportements à modifier, et des qualités à développer. Il n’existe pas de feuille de route fixée d’avance, les exercices sont modulables et varient d’une session à l’autre, d’une personne à l’autre et même d’un coach à l’autre. Seul dénominateur commun, le temps de travail se doit d’être très court et certains principes fondateurs restent de mise : l’instauration d’une relation de confiance, l’écoute active, la reformulation, la prise de conscience, le feedback positif…

Plusieurs branches du coaching ont su se différencier avec le temps, jusqu’à devenir des spécialités à part entière. Aujourd’hui, on parle de trois grandes catégories de coaching: le coaching de vie qui consiste en une réponse individuelle à des problèmes ponctuels, le coaching d’évolution, qui permet de soutenir une période de changement et de transition et enfin, le coaching professionnel pour aider à appréhender le travail.

Si le coaching a gagné bien du terrain ces dernières années, il encore un très large potentiel. On compte de plus en plus d’adeptes et cela laisse présager de beaux jours à cette pratique.