Couleurs d’été

United colors of summer

L’été sera contrasté. D’un côté, une certaine sagesse persiste à travers la douceur des teintes pastel. De l’autre, une soif de singularité s’exprime à travers des couleurs pleines d’audace.

Black and white. L’indémodable mariage du noir et du blanc fonctionnera encore. Avec lui, pas de fashion faux pas possible et une audace folle en prime. Le total look noir ou blanc fait aussi partie des options qui ne ratent jamais.

Orange givrée. Corail, mandarine, pêche : la couleur orange se conjugue à l’infini cette saison. Tant mieux ! On est en manque de vitamines après un hiver grisâtre. Il se dose néanmoins avec précaution. Dans le doute, on le mixe avec des classiques : noir, blanc ou gris.

Rouge festif. Le rouge se fait « diva » cette saison. Proche du corail, cette teinte se suffit à elle-même et se décline en « all over » pour un look relevé comme du piment.

Bleu électrique. Les podiums printaniers ont dû compter avec ce bleu ultra vif tendance Majorelle qui évoque le dépaysement. On l’injecte en petites touches ou en accessoires pour doper notre style.

Le vert dans tous ses états. Kaki, bouteille ou flashy, le vert apporte une touche « destroy » à nos tenues printanières. On adore le vert « gazon » plein de fraîcheur et d’énergie, à accorder avec prudence toutefois, plutôt en notes discrètes.

Coquillage, entre ciel et mer. Entre vert et bleu, le coquillage évoque la fraîcheur d’une piscine ou le turquoise d’une mer bordée de corail… On en use avec parcimonie.

Le come-back des pastels. Bleu aérien, gris lilas et surtout rose poudré, les couleurs dragées évoquent les longs dimanches d’été. On les dynamise avec du noir.

Du jaune ensoleillé. L’été s’annonce rayonnant en jaune bouton d’or. Une couleur solaire à doser avec précaution en semaine, mais à porter sans modération le soir ou le week-end, en robe ou en combinaison.